Partagez | 
 

 Cette nuit ou tout allait changer (pv)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
I AM A PERFECT MEMBER

messages : 28
célébrité : Chirs Evans



MessageSujet: Cette nuit ou tout allait changer (pv)   Mer 7 Nov - 21:30

Aujourd’hui la journée n'était pas des plus sympa et je dois vous dire que le ciel des plus ombragé et nuageux, s'agençait parfaitement avec la journée qui s'annonçait … en effet ma mère avait décédée à l’hôpital dans des circonstances pour le moins nébuleuse. Elle devait y rester que quelques jours afin de recevoir des traitements pour son cancer et voilà qu'elle avait été vidée de son sang pour ensuite se faire briser la nuque, j'avais été anéanti lorsque je me rendis sur place afin de constater le tout. Pour moi s'en était trop, après avoir perdu la femme que j'aimais voilà que l'on me retirait ma mère … je me demandais bien qui pouvait être assez cruel pour m'imposer un tel supplice et puis mon patron décida de me retirer l'enquête jugeant que j'étais trop impliqué … je lui en voulais mais pourtant il avait bel et bien raison. Je venais de rentrer chez moi suite aux funérailles de ma mère et bien que j'aie entrevu Francesca elle s'était faite discrète afin de ne pas trop me déranger, néanmoins son regard des plus envoûtant et charmeur n'avait pas été sans me troubler et que dire de son baiser qu'elle m'avait donné tout en effleurant mes lèvres … elle avait réussi à me chauffer en public sans que qui que ce soit s'en aperçoive … elle a toujours été fortiche à ce jeu.

J'étais chez moi , installé sur le sofa, enfilant les verres de scotch à un rythme d'enfer et puis j'entendis la porte de mon appartement s'ouvrir et lorsque je levai mon regard je la vis elle … Francesca, elle s'approchait de moi d'une démarche féline et laissa tomber son manteau sur le sol me laissant admirer cette robe , des plus sexy, qui mettait ses formes en valeurs. Prenant place sur le sofa, glissant sa main contre mon torse, elle me prit le verre afin de le déposer sur la table basse et de sa main elle m’agrippa la gorge, plantant ses ongles rouges écarlates dans la chair de mon cou et se délectant de ce sang qui en perlait maintenant goutte par goutte. Elle me regarda et, après m'avoir embrassé tout en me mordillant la lèvre, elle se mit à me lécher le cou afin de gouter ce sang qu'elle avait fait couler … j'aimais sa façon de me dominer, évidemment pour le moment j'ignorais tout de sa nature ainsi que du rôle qu'elle avait joué dans la mort des deux femmes ayant le plus compté dans ma vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
I AM A PERFECT MEMBER
messages : 27
célébrité : Penelope Cruz



MessageSujet: Re: Cette nuit ou tout allait changer (pv)   Lun 12 Nov - 8:55

Il n'y avait pas eu d'autres choix, je devais éliminer une autre personne. Je ne pouvais résister à cette tentation de protéger mes intérêts, surtout que la mère de Julian semblait avoir découvrir cette sombre vérité. Pour pouvoir obtenir ce que je voulais, je devais le faire souffrir, c'était paradoxal mais nécessaire. J'étais cruelle, mais je restais sur un objectif, un si bel objectif que je pourrais faire tout et n'importe quoi si nécessaire pour le garder à ma portée. Je m'étais délectée d'un sang des plus délicieux et je savais que celui que je préférais n'était pas celui-ci. Je savais me contrôler. La mort de la mère de Julian avait pour ainsi dire donné lieu à des funérailles. Tout le monde allait penser que je me serais éloignée des funérailles, que je ne serais pas venue, mais cela serait me mettre une étiquette sur la tête à savoir que j'étais une suspecte. Dans un jeu du chat et de la souris, je savais très bien gagner et j'avais une longueur d'avance. J'avais su tirer mon épingle du jeu et je savais mieux me comporter en tant que vampire. Présente à l'enterrement, je m'étais quand même faite discrète, mais je faisais en sorte de me faire remarquer de Julian histoire de montrer que j'étais présente à ses côtés dans un moment si douloureux. La cérémonie se terminait et j'allais avoir l'occasion de jouer un petit numéro des plus extraordinaires. Je l'avais regardé et je le charmais comme il se doit. J'avais pu jouer avec mon petit visage des plus angéliques. Après, j'arrivais à m'approcher de lui alors qu'il y avait du monde. Je lui donnais un tendre baiser en effleurant ses lèvres. C'était vraiment tentant d'aller plus loin, mais je devais me montrer civilisée. Je voulais mon chou moi et j'allais l'avoir. Julian avait quitté tout ce cirque d'enterrement. Je ne devrais pas évoquer ça ainsi, surtout que sa mère était ma meilleure amie, mais pour ainsi dire, la vie continue.

J'avais quand même décidé d'aller le voir, de pouvoir me montrer des plus inventives et j'allais me rendre à son appartement. Pour cela, je devais me munir des meilleurs atouts possibles. Je me mettais dans la plus belle de toutes les robes. Je me regardais dans une glace et je pouvais le dire : "j'allais faire un malheur." J'avais pris mon véhicule et j'arrivais chez lui. Frapper ? Même pas la peine, j'étais connu et je venais souvent. Je m'avançais et je le trouvais sur le sofa. Je m'approchais de lui d'une démarche à faire fondre n'importe quel homme. Je laissais tomber mon manteau sur le sol. Je pouvais le laisser m'admirer sous toutes les coutures. Je prenais place à ses côtés sur le sofa, glissant ma main contre son torse. Je prenais son verre que je déposais sur la table basse. J'avais décidé enfin de montrer qui était la patronne. J'aimais dominer. Je lui agrippais la gorge à l'aide de ma main, pouvant faire apparaître ce délice des plus appréciables. L'instinct était là et je me délectais de ce sang goutte après goutte en le léchant. C'était plus qu'enivrant, et j'avais envie de plus, bien plus que finalement, au lieu d'être près de lui, je me mettais à califourchon sur lui, montrant mes plus beaux atouts, laissant le haut de cette robe descendre légèrement afin de laisser entrevoir une poitrine des plus généreuses.


- Mon petit ange, je déteste te voir dans cet état. Laisse-moi m'occuper de toi, tu as besoin de soutien. Je vais te donner le meilleur des cadeaux, tu sais que tu peux me faire confiance. Je serais toujours là pour toi. Tu m'as manqué, tellement manqué.

Je m'amusais, j'essayais de le tenter alors que je me rapprochais encore plus de lui, le tentant en lui mordillant les lèvres puis en l'embrassant fougueusement, laissant mes mains, glissant sous sa chemise, l'arrachant puis l'embrassant dans le cou, descendant mes baisers tout le long de son torse avant de le regarder lui faisant une moue d'enfer, n'utilisant que mon charme et si besoin, j'utiliserais mes talents cachés. Le verre était du passé, au moins, il ne l'aurait plus devant. Je le plaquais même contre le sofa, le tenant sous mon contrôle. J'avais enfin mon petit coeur, celui que je désirais tant. Je me mordillais les lèvres de telle sorte même à ce que sans il s'en rende compte, un peu de sang en sortait et je l'embrassais de nouveau faisant de ce chou irrésistible le mien.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
I AM A PERFECT MEMBER

messages : 28
célébrité : Chirs Evans



MessageSujet: Re: Cette nuit ou tout allait changer (pv)   Mar 27 Nov - 14:58

Entre moi et Francesca les choses avaient toujours été des plus compliquées, pendant un long moment nous nous étions vu à l'insu de ma mère, la belle espagnole avait fait de moi son amant alors que je n'étais encore qu'un adolescent, elle m'avait tout enseigné afin de faire de moi un homme mais plus je gagnais en maturité moins elle semblait vouloir lâcher prise … la belle brune se montrant toujours de plus en plus insistante et entreprenante. Et ce qui allait se dérouler ce soir n'allait pas faire exception à nos petites habitudes, en effet, alors que je m'étais installé dans le salon et que je m'étais servi à boire, la belle avait entré sans frapper et – vêtue d'une robe noire des plus sexy – elle s'approcha de moi me retirant mon verre des mains afin de le poser sur la table basse afin de me pousser contre le sofa alors qu'elle exerçait une pression de son talon aiguille … j'avais toujours aimé cette façon qu'elle avait de me dominer et lorsqu'elle décida de s'installer sur moi en califourchon je savais dès lors que j'avais perdu la partie, j'étais tout simplement en son pouvoir.

Je senti un doux frisson s'emparer de moi lorsqu'elle glissa sa langue contre mon cou afin de lécher les quelques gouttes de sang qui s'en dégageait et puis noyant mon regard dans le sien alors qu'elle me dévoilait ses jolies formes je ne pus que me laisser troubler par la douceur de sa voix.

Ma douce et tendre Francesca, je sais que je peux avoir une confiance aveugle en toi, que tu ne m'as jamais laissé tomber, tu as toujours veillée sur moi et encore ce soir tu es avec moi afin de me remonter le moral … tu m'as tellement manqué ma chérie … tu es tellement importante pour moi, tu es à la fois cette amie douce et tendre, cette complice qui veille sur moi un peu comme si tu étais ma propre mère et pourtant , bien que nous nous connaissons depuis que je suis tout petit, je ne peux qu'être troublé par ta beauté qui n'a pas changé depuis toutes ces années et d'ailleurs je me suis toujours demandé pourquoi une femme aussi merveilleuse que toi était seule.

Et puis s'en était trop, devant ses approches je ne pus que m'avouer vaincu et je prolongeai avec envie et passion tout en laissant mes mains glisser contre sa peau, l'embrassant dans le creux de son cou à mon tour. Je la regardai se mordiller la lèvre, elle était si sexy, et lorsque je vis ce sang glisser de sa lèvre je finis par céder à la tentation, l'embrassant avec fougue sans me douter que j'allais goûter à son propre sang.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
I AM A PERFECT MEMBER
messages : 27
célébrité : Penelope Cruz



MessageSujet: Re: Cette nuit ou tout allait changer (pv)   Jeu 6 Déc - 0:15

J'aimais voir Julian, je désirais cet homme et je le voulais rien que pour moi. Je n'avais pas été près de lui pendant longtemps pour le perdre ensuite. La maman de Julian devait reposer en paix. C'était dommage, enfin bref, j'avais l'occasion de continuer à voir mon petit chou adoré et sans que personne ne puisse m'en empêcher. J'avais pu lui permettre d'être ce qu'il était aujourd'hui et je voulais lui montrer encore tellement de choses avant qu'il ne vienne de lui-même pour que l'on puisse vivre pour l'éternité ensemble, envers et contre tous ceux qui pourraient se mettre en travers de notre chemin. Une chose était sûre et en cela, j'étais douée : débarquer sans frapper à la porte. Ainsi, je pouvais remarquer des choses compromettantes et une porte, c'était d'un mortel. Enfin, j'avais réussi à faire une approche des plus sexy. J'étais surtout bien armée avec cette robe. Même l'alcool ne saura me séparer de Julian.

J'avais le contrôle, je savourais cela. Je ne pouvais encore que me remettre en mémoire ce sang si délicieux. Je ne mordais que dans la plus grande nécessité. Je le regardais avec une telle envie et un tel désir que je ne demandais qu'à succomber. Je sentais qu'il me désirait aussi. Je dévoilais mes atouts, tout ce qu'il y avait de plus normal. J'avais obtenu le résultat que je désirais. Oh, il restait encore une petite goutte et je léchais avec ma langue de manière sensuelle. Je lui faisais mon regard de grande coquine. Il savait comment me parler. Je ne pouvais que craquer. Il savait ainsi qu'il pouvait avoir une confiance aveugle en moi, que je ne l'avais jamais laissé tomber. Je veillais toujours sur mon petit ange adoré et cela ne changera pas. Au moins, il était reconnaissant que je veille sur lui ce soir afin de lui remonter le moral. Je détestais le voir triste, anéanti. J'allais le consoler et j'aurais encore plus d'emprise sur lui. Je désirais encore plus Julian. Je lui avais manqué, oh, c'était ce que je voulais le plus au monde. Je comptais pour lui. J'en étais plus qu'heureuse. Ainsi j'étais importante pour lui, mais j'avais l'intention de continuer. J'avais le plaisir de l'écouter. Ainsi, j'étais une amie douce et tendre, une complice veillant sur lui comme si j'étais sa maman. Je le connaissais depuis qu'il était tout petit. J'avais bien sûr fait évoluer mon nom au fil des années afin de ne pas me faire repérer. Il était troublé par ma beauté. Bon a priori, il était fin observateur. C'était vrai, je n'avais pas changé mais au moins, à force d'être à ses côtés, il ne pourrait qu'apprécier ma beauté éternelle. Je comptais bien la garder. Il arrivait à me faire sourire. J'étais épanouie. J'avais envie là tout de suite de le vouloir contre moi, de sentir ses mains sur mon corps, ses baisers sur mes lèvres. Il s'était demandé pourquoi j'étais toujours seule. Merveilleuse moi ? Je voulais me précipiter dans ses bras là tout de suite. Jamais jusqu'à présent un homme ne s'était occupé de moi comme il l'avait fait.


- Tu es toujours aussi séduisant et charmeur, mon petit coeur. Il n'y a que toi pour me toucher là où d'autres ont du mal à y arriver. Je veillerais toujours sur toi peu importe ce qui se passe. Tu comptes énormément à mes yeux et cela ne changera jamais. Je te connais depuis toujours et c'est que tu sais comment je suis mieux que personne. C'est que tu as été le seul à me connaître suffisamment pour me faire craquer. Tu es irrésistible. Personne oh combien personne ne peut t'arriver à la cheville.


Résister ne servait finalement à rien quand le désir devenait plus fort, plus intense. Je continuais de le regarder d'une manière très coquine. Finalement, il était près de moi, prolongeant mon baiser passionnément. Je sentais ses mains en train de glisser contre ma peau alors que ses baisers dans le creux de mon cou me faisaient frissonner de désir, ne désirant que d'y succomber. J'avais finalement bien fait de me mordiller la lèvre, car il avait cédé. Je ne rêvais mieux que ce moment. Il m'embrassait fougueusement. Je mettais mes bras autour de lui, faisant durer le plaisir, le caressant intensément son torse, le griffant légèrement et laissant des marques de sang. Ensuite, je lui mordillais le lobe de l'oreille, et je lui murmurais que je le voulais tellement. Je baladais soigneusement ma main vers sa ceinture, le caressant soigneusement avec ma jambe, offrant un spectacle des plus somptueux. Ma robe descendait jusqu'à ce que je ne puisse que montrer une petite tenue des plus légères. J'allais faire sensation alors que je guidais ses mains contre mes hanches.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
I AM A PERFECT MEMBER

messages : 28
célébrité : Chirs Evans



MessageSujet: Re: Cette nuit ou tout allait changer (pv)   Jeu 13 Déc - 18:36

Entre moi et Francesca les choses ont toujours été des plus intenses, dès mon plus jeune âge j'ai tombé sous l'effet de son charme et la belle savait parfaitement comment m'attirer vers elle, rapidement elle monta un stratagème afin que nous puissions entretenir une liaison sans que ma mère et son mari du moment puisse se rendre compte de quoi que ce soit. Avec le temps une certaine distance s'installa, distance qui pris de l'ampleur lorsque je quittai la ville, mais elle resta néanmoins dans mon esprit alors qu'elle continua de m’obséder. Évidemment depuis mon retour en ville nous nous étions croisés à quelques occasions et bien que notre attirance étaient des plus forte j'avais tout fait pour ne pas y céder, bien qu'elle semblait prête à me faire le grand jeu afin de m'entraîner dans ses filets.

Avec la mort de ma mère j'avais sombré dans mes pires démons, j'avais recommencé à boire et c'est justement alors que je m'étais installé dans mon sofa que je vis la belle Francesca entrer chez moi comme si elle était chez elle et s'approchant de moi elle me retira la bouteille des mains pour prendre place sur moi … je dois admettre que son regard me rendait toujours aussi dingue et que dire de ses douces caresses auxquelles il m'était impossible de résister , instinctivement je prolongeai ce baiser des plus délicieux qu'elle me fit tout en frissonnant de son coup de langue sur mes lèvres afin d'en essuyer le sang qu'elle avait fait jaillir en me la mordillant.

Oh et que dire de toi ma princesse, tu sais parfaitement que je suis perdu sans toi et je ne demande qu'a pouvoir me reposer contre toi, je tiens tellement à toi que je t'offrirais volontiers ma vie pour te savoir parfaitement heureuse.

Évidemment sur le coup je ne savais plus trop ce que je venais de dire, après tout ce que je venais de lui dire pouvait être interprété comme étant une invitation à me mordre. Je l'embrassai tout en continuant de laisser mes mains glisser contre elle, nichant ensuite mon nez dans le creux de son cou alors qu'elle me griffait le torse, laissant à nouveau mon sang apparaître , pour s'en délecter alors qu'elle léchait le tout, tout en m'embrassant. Je me laissai faire lorsqu'elle s'attaqua à ma ceinture me caressant l'endroit qu'elle préférait et l'attirant contre moi je glissai mes mains contre ses fesses m'emparant à nouveau de sa bouche afin de l'embrasser avec passion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
I AM A PERFECT MEMBER
messages : 27
célébrité : Penelope Cruz



MessageSujet: Re: Cette nuit ou tout allait changer (pv)   Sam 29 Déc - 0:15

Jouer à un jeu des plus dangereux, c'était mon fort, bel et bien mon fort. Vivre dangereusement, c'était ce qui était finalement le mieux, ce qui rendait cette vie beaucoup plus palpitante après tout. Julian était ce qui m'intéressait le plus et je n'allais pas abandonner. Je ressentais toujours auprès de lui un tel désir que je n'avais envie que de succomber. Personne n'avait eu un tel effet sur moi depuis bien longtemps, vraiment bien longtemps et je comptais bien succomber à ce désir qui m'habitait mais également, satisfaire une envie : celle d'être enfin aux côtés de Julian et ce, pour l'éternité. Bien sûr, j'avais tenté une approche avant ce moment, mais je n'avais aucune garantie que cela marchait et le mieux dans tout ça, ce n'était pas de le forcer mais qu'il vienne à moi, qu'il ne puisse que céder à mes désirs même les plus fous. J'essayais de le tenter du mieux possible même. Je le caressais intensément. Je sentais bien sûr à quel point il me désirait finalement et cela ne pouvait que me réjouir. Ce baiser pouvait durer bien longtemps, mais j'en savourais chaque instant. Bien sûr, son sang était d'un délice et je m'en délectais, mais je n'étais pas comme mes collègues, mes congénères qui attaquaient sans relâche à la moindre tentation.

Ce que je pouvais entendre par la suite me surprenait mais en même temps, j'étais heureuse. Ainsi, selon lui, je savais parfaitement qu'il était perdu sans moi. Il ne demandait même qu'à pouvoir se reposer contre moi. Il comblait toutes mes attentes, tous mes désirs. Ce que j'entendais par la suite, ne pouvait que me combler. Il tenait tellement à moi qu'il m'offrirait sa vie pour me savoir parfaitement heureuse. Je me disais que c'était une invitation, la grande invitation pour accomplir ce que je désirais depuis toujours : à l'avoir auprès de moi pour l'éternité. Même le fait qu'il souhaite offrir sa vie pour moi, aucun autre ne me l'aurait dit et cela me touchait.


- Oh mon chou, tu ne me perdras jamais, c'est promis. Je te veux près de moi, tout contre moi. Aucun homme ne tenait réellement à moi, comme toi tu le fais aujourd'hui. J'en suis des plus touchées. Je tiens tellement à toi. Je suis prête à tout t'offrir et à te remercier comme il se doit.

Il me semblait bien que j'allais dire la fameuse phrase qui pouvait tout changer, mais c'était que j'en étais capable. Qui sait, c'était l'occasion là de réaliser mon rêve, mon souhait le plus cher. Le mettre en confiance c'était ce qu'il fallait et dans ce domaine, je me débrouillais à merveille. Il m'embrassait. Je savourais cet instant, prolongeant pour que cela dure le plus longtemps possible. Je sentais ses mains glisser tout contre moi. Je frissonnais. Je le désirais encore plus. Je sentais son nez au creux de mon cou. J'avais mis pour l'occasion un parfum des plus enivrants, un parfum qui ne pouvait que tenter n'importe qui. Je lui griffais le torse et je voyais de nouveau son sang en train d'apparaître. Je me délectais de cet instant et de ce breuvage avec plaisir. Je léchais le tout et je l'embrassais aussitôt, cachant ma condition, préférant y aller tout en douceur. Les vampires allaient en brutalité par moment que l'art de séduction et de la manipulation, ils ne savaient pas ce que cela voulait dire, normal, ils avaient le cerveau égal à une huitre et encore.

Je me décidais finalement à rendre les choses encore plus sérieuses afin de lui faire définitivement décider de son avenir, du fait qu'il pourrait être avec moi et pour cela, la vitesse supérieure était plus que nécessaire. J'avais ce que l'on pouvait dire la situation bien en main, ou plutôt la ceinture bien en main, caressant ce que je désirais tant. Je pouvais être des plus coquines. Ce qui me surprenait agréablement, c'était qu'il m'attirait tout contre lui. Je sentais ses mains contre mes fesses me procurant un désir non pas des plus désagréables bien au contraire. Il m'embrassait de nouveau avec passion, et je prolongeais avec plaisir, laissant ma main enlever cette ceinture, continuant de caresser avec envie et je le plaquais finalement contre le sofa, enfin je le couchais pour me mettre au-dessus de lui, l'embrassant sauvagement, léchant ce que j'avais pu laisser de sang, remontant mes baisers le long de son torse, avant d'enlever complètement le pantalon. Je laissais porter mes baisers jusqu'au lobe de son oreille pour lui dire que je voudrais toujours qu'il soit à mes côtés, et que je ne désirais qu'une chose, lui, là, tout de suite. Je succombais, il était irrésistible. Je tenais à l'avoir sous mon emprise, non pas avec mon pouvoir, mais plutôt mon charme naturel. Je le regardais de manière sexy, coquine, et je lui souriais. Je ne pouvais qu'être comblée en cet instant et cela le sera encore plus par la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Cette nuit ou tout allait changer (pv)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Cette nuit ou tout allait changer (pv)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THRILL :: MYSTIC FALLS :: Les rues et habitations-